《暴力与形而上学》节译(缓慢更新)

久坐论者
2020-10-18 看过

摘自Jacques Derrida: L'écriture et la différence, Éditions du Seuil, 1967, pp.117-228.

因为是德里达,“直译”大概只会译出难产的中文,所以选择的是更放肆的译法。法语不够好,欢迎任何形式的指正。

暴力与形而上学:论列维纳斯的思想

Violence et Métaphysique : essai sur la pensée d’Emmanuel Levinas

1

在旱地的深底里,在蔓延的沙漠里,列维纳斯的思想,这样的从根基上就不想去思考存在、不想去思考现象性的思想,让我们梦想一种闻所未闻的动机解构(démotivation)和无从占有(dépossession) [1.1] :

列维纳斯的思想呼吁我们脱开希腊的逻各斯,脱开我们的同一性,或许是脱开普遍的同一性;它呼吁我们离开希腊之地(le lieu grec),或许是离开普遍的“地方”(lieu en général),而朝向一种呼吸,朝向一种被缓缓呼出的、不仅在柏拉图、在前苏格拉底哲学家之前的,而且还在所有希腊起源之先的先知话语,朝向希腊的他者(但希腊的他者会是非-希腊 [non-Grec] 吗?特别是,它能够自名为非-希腊吗?)。

Au fond de la sécheresse, dans le désert qui croît, cette pensée qui ne veut plus être par fondation pensée de l’être et de la phénoménalité, nous fait rêver d’une démotivation et d’une dépossession inouïes :

… Elle nous appelle à la dislocation du logos grec; à la dislocation de notre identité, et peut-être de l’identité en général; elle nous appelle à quitter le lieu grec, et peut-être le lieu en général, …vers une respiration, vers une parole prophétique ayant déjà soufflé non seulement en amont de Platon, non seulement en amont des présocratiques, mais en-deçà de toute origine grecque, vers l’autre du Grec (mais l’autre du Grec, sera-ce le non-Grec? Pourra-t-il, surtout, se nommer le non-Grec? ...)

[1.1]原文为 « démotivation»与 « dépossession»,均是德里达为法语里的“动机”(motivation)和“占有”(possession)加上前缀 « dé- » (表解离、分移)所组成的词。Dépossession(剥夺)和démotivation(使失去动力)的原意应该被德里达易转了;暂且译作“动机解构”和“无从占有”。

[p.122-123]

2

启发列维纳斯的弥赛亚末世论(eschatologie messianique)能够借助经验本身(expérience elle-même)被听到/被领会(entendre)。经验本身,以及在经验里最不可还原的东西:往他者的通道和出口;他者本身,作为最不可还原的、他异的东西:他人。这仅仅关于在赤裸经验里指出一块空地,一处凹陷:弥赛亚末世论能够在其中被听到,并必须在其中回响。这凹陷,这不是在他者之内的开口(ouverture)。它是开口本身,开口的开口,它不会让自己闭锁在任何范畴或总体里,也就是说,不再能通过传统的概念性(conceptualité)来描述,它甚至还抵抗所有的哲学因子(philosophème)[2.1] 。

L’eschatologie messianique dont s’inspire Levinas…veut se faire entendre dans un recours à l’expérience elle-même. L’expérience elle-même, et ce qu’il y a de plus irréductible dans l’expérience : passage et sortie vers l’autre; l’autre lui-même en ce qu’il y a de plus irréductiblement autre : autrui. …il s’agit seulement de désigner dans l’expérience nue un espace, un creux où elle puisse être entendue et où elle doive résonner. Ce creux, ce n’est pas une ouverture parmi d’autres. C’est l’ouverture elle-même, l’ouverture de l’ouverture, ce qui ne se laisse enfermer dans une aucune catégorie ou totalité, c’est-à-dire tout ce qui, de l’expérience, ne se laisse plus décrire dans la conceptualité traditionnelle et résiste même à tout philosophème.

[2.1] 据Wiktionnaire, « philosophème » 指 « proposition philosophique; unité discontinue significative (catégorie, concept, principe, axiome, proposition, etc.) d’un discours philosophique donné comme système. »(哲学命题;在给定为系统的哲学话语里的非连续表意单位[范畴,概念,原理,公理,命题等等])

[p.123-124]

Ⅰ Violence de la lumière (光的暴力)

3

光的世界,统一体的世界。在这样的太阳政治学(héliopolitique)之中,“正是自称‘我们’……的集体觉得他人是在自己身旁,而不是在与自己面对面。”

“无中介也无相通(communion)的面对面”,这是我们与他者之间关系的真理,传统逻各斯永远不会欢迎 [3.1] 的真理,哲学话语在尝试隐藏它的时候立刻显示出,在话语的光照下,自己的可怜裂隙。列维纳斯的书写总是沿着这些裂隙而走,熟练地依着否定以及对否定的否定来前进。他的路不是“或者……或者”,而是“既不是……也不是”。隐喻的诗力常常就是在这些被全盘否定的取舍、这些语言的伤口划过的踪迹。这些踪迹,在它的开口里,经验本身在沉默中显现。

Monde de lumière et d’unité. …Dans cette héliopolitique, « …C’est la collectivité qui dit « nous » …sent l’autre à côté de soi, et non pas en face de soi… »

« Face à face sans intermédiaire » ni « communion ». …telle est la vérité de notre rapport à l’autre, la vérité à laquelle le logos est à jamais inhospitalier. …la parole philosophique ne peut tenter d’abriter sans aussitôt montrer, dans sa propre lumière, de misérables lézardes. …L’écriture de Levinas…se meut toujours…le long de ces lézards, progressant avec maîtrise par négations et négations contre négation. Sa voie propre n’est pas celle d’un « ou bien… ou bien », mais d’un « ni… non plus ». La force poétique de la métaphore est souvent la trace de cette alternative refusée et de cette blessure dans le langage. A travers elle, dans son ouverture, l’expérience elle-même se montre en silence.

[3.1] 原文为 « être inhospitalier à» ; hospitalier(“好客”)是列维纳斯/德里达的概念之一。

[p.134-135]

4

放弃他者(确切来说是在与他者产生关联、 尊重他/她的同时忽视他/她,也就是说认识他/她、辨识他/她、同化他/她),放弃他者,就是囚禁在孤独里(与自身 [soi] 固着在一起、与自身同一的糟糕孤独)。巴门尼德的传统忽视了“存在者”(existant)[4.1] 不可还原的孤独,因为它本身就是总体化的、不透光的孤独。所以就有了理性的自言自语和光的孤独。

光与强力是隐秘的老友,理论客观性和技术-政治的占有是久远的同谋。

[脚注里的话]“列维纳斯从来没有简单地谴责技术。”[那么,德里达的问题( « notre questions s’approche…»)源自哪里呢?]

看与知,拥有与权能(voir et savoir, avoir et pouvoir)仅仅在压迫性的、发散光芒的同一性中展开。由此,太阳政治学的隐喻就仅仅是在转移我们的视线,并且为光的历史暴力找不在场证明:从技术-政治的压迫挪动到哲学话语的假清白。因为我们总是相信隐喻会释放事物和行动的重负、会为它们辩解。如果是因为语言才有的历史,而语言又基本上是隐喻性的,那博尔赫斯是对的:“也许世界历史仅仅是一些隐喻的历史。”至于基础的“一些隐喻”,光仅仅是其中的一例,但这是怎样的一例啊!又有哪种语言能够逃脱它呢?比如,作为他者之临显(épiphanie的面容形而上学又怎样摆脱它呢?[4.2] 光也许没有对立面,尤其不会是夜。如果所有的语言都在互相搏斗,而仅仅是在修正同一个隐喻、选出最好的光的话,博尔赫斯在几页后写的东西也依然是对的:“也许世界历史仅仅是一些隐喻的不同语调的历史”。

…se priver de l’autre (…ce qui est justement se rapporter à lui, le respecter, mais en l’ignorant, c’est-à-dire en le connaissant, en l’identifiant, en l’assimilant), se priver de l’autre, c’est s’enfermer dans une solitude (mauvaise solitude de solidité et d’identité à soi) …la tradition parménidienne…ignore l’irréductible solitude de l’« existant »… parce qu’elle est solitude de totalité et d’opacité. … Il y a donc un soliloque de la raison et une solitude de la lumière … Vieille amitié occulte entre la lumière et la puissance, vieille complicité entre l’objectivité théorique et la possession technico-politique. … Voir et savoir, avoir et pouvoir ne se déploient que dans l’identité oppressive et lumineuse… Dès lors, la métaphore héliologique ne fait que détourner notre regard et fournit un alibi à la violence historique de la lumière : déplacement de l’oppression technico-politique vers la fausse innocence du discours philosophique. Car on a toujours cru que les métaphores innocentaient, levaient le poids des choses et des actes. S’il n’y a d’histoire que par le langage et si le langage…est élémentairement métaphorique, Borges a raison : « Peut-être l’histoire universelle n’est-elle que l’histoire de quelques métaphores. » De ces « quelques métaphores » fondamentales, la lumière n’est qu’un exemple, mais quel exemple! … Quel langage n’y échappera jamais? Comment s’en délivrera, par exemple, la métaphysique du visage comme épiphanie de l’autre? La lumière n’a peut-être pas de contraire, surtout pas la nuit. Si tous les langages se battent en elle, modifiant seulement la même métaphore et choisissant la meilleure lumière, Borges, quelques pages plus loin, a encore raison : « Peut-être l’histoire universelle n’est-elle que l’histoire des diverses intonations de quelques métaphores. »

[4.1] 这是列维纳斯在《从存在到存在者》和《时间与他者》的核心术语,再联系“与自身固着在一起”这样的用词可以看出德里达这段是在回应/续写列维纳斯的这两本早期著作。

[4.2] “作为他者之临显的面容形而上学”代指列维纳斯在《总体与无限》里的思路,德里达——大概——在预告他对此的批评。

[p.136-137]

Ⅱ Phénoménologie, Ontologie, Métaphysique(现象学、存在论、形而上学)

5

因此我们必须逆向思考(penser contre)明见性,我们曾经能相信的明见性——我们依然不能不相信的明见性——它是我们思想和语言的以太(éther)。尝试去思考它的反面会掐断呼吸。这不仅仅关于思考它的反面、依然与之同谋的反面,而是关于解放明见性的思想和语言,来和它在传统的取舍(l’alternative classique)以外相遇。毫无疑问,这样的相遇在一开始就不会以依直觉去接触(contact intuitif)这样的形式进行(在伦理学中,列维纳斯意义上的伦理学中,首要的、中心的禁令就是对接触的禁令),而是以分离的形式进行(作为分离的相遇,“形式逻辑”的又一条裂缝),毫无疑问,这样的无法预料的相遇本身就是时间唯一的开口,是唯一的纯粹将来,是唯一超逾家政/经济(économie)历史的纯粹耗费(dépense)。但这样的将来、这样的超逾不是另一种时间(un autre temps),不是历史的明日。它在经验的腹地处是当下的(présent。不是完全在场(présence totale)的当下,而是踪迹的当下。经验本身便因此是末世论。

On doit ainsi penser contre une évidence dont on pouvait croire — dont on ne peut pas ne pas croire encore — qu’elle est l’éther même de notre pensée de notre langage. Essayer de penser le contraire coupe le souffle. Et il ne s’agit pas seulement de penser le contraire, qui en est encore complice, mais de libérer sa pensée et son langage pour la rencontre par-delà l’alternative classique. Sans doute cette rencontre qui pour la première fois n’a pas la forme du contact intuitif (dans l’éthique, au sens que lui donne Levinas, la prohibition principale, centrale, est celle du contact), mais celle de la séparation (la rencontre comme séparation, autre brisure de la « logique formelle »), sans doute cette rencontre de l’imprévisible lui-même est-elle la seule ouverture possible du temps, le seul avenir pur, la seule dépense pure au-delà de l’histoire comme économie. Mais cet avenir, cet au-delà n’est pas un autre temps, un lendemain de l’histoire. Il est présent au cœur de l’expérience. Présent non d’une présence totale mais de la trace. L’expérience elle-même est donc eschatologique…

[p.140-141]

6

面容(visage),不仅仅像它的词源所揭示的那样是被看者,因为赤裸而被看。他/她还是看者。脸只有在面对面之中才是面容。

黑格尔不是已经说过这点了吗?“但如果我们自问,灵魂在什么器官里作为灵魂显现,我们立马就会想到眼睛,因为灵魂正是贯注在眼睛里;灵魂不仅通过眼睛去看,而且还让自己通过眼睛被看。”

列维纳斯很接近黑格尔,比他自己所不希望的要接近得多,就在他以表面看来最为激进的方法反对黑格尔的时候。这是他与其他反黑格尔思想家分担的处境。

黑格尔在《美学》中还写,“反过来,视觉,通过光的中介,在于与客体之间的纯粹理论关系。”

在黑格尔看来,欲望的中性化正是视觉的卓越性。但另一方面,在列维纳斯看来,欲望的中性化因为相同的理由是首要的暴力。暴力因此便是无声凝视的孤独、是无言语的面容的孤独,是看的抽象作用l’abstraction du voir)。

这就是为什么列维纳斯听到了在光上面的声音。(“思想就是语言。”)在《总体与无限》里,形而上学的运动也因此是听相对于看的超越性。但在《美学》里黑格尔也说:“听觉是另一种理论性的感觉。听觉不与颜色、形式,而是与声音、与身体的振动打交道。这些振动不是分解和蒸发的过程,就像被嗅觉感知的客体,而是保持自身完好的事物的单纯震颤。这种观念性的运动显示出一种单纯的主体性,一种共振身体的灵魂,耳朵用眼睛感知颜色或者形式同样的理论性方式来感知这种运动,客体的内在性因此变成主体自身的内在性。”

Le visage, … ce n’est pas seulement, comme l’origine du mot, ce qui est vu, vu parce que nu. C’est aussi ce qui voit. … La face n’est visage que dans le face-à-face.

Hegel ne le disait-il pas déjà? « Mais si nous nous demandons dans lequel de ces organes toute l’âme apparaît en tant qu’âme, nous pensons aussitôt à l’œil, car c’est dans l’œil que l’âme se trouve concentrée; elle ne voit pas seulement à travers l’œil mais s’y laisse voir à son tour. »

…Levinas est très proche de Hegel, beaucoup plus proche qu’il ne le voudrait lui-même et ceci au moment où il s’oppose à lui de la manière apparemment la plus radicale. C’est là une situation qu’il doit partager avec tous les penseurs anti-hegelien. … Hegel écrit encore dans l’Esthétique : « La vue, au contraire, se trouve avec les objets dans un rapport purement théorique, par l’intermédiaire de la lumière. …»

Cette neutralisation du désir est l’excellence de la vue pour Hegel. Mais elle est en outre, pour Levinas, et pour les mêmes raisons, la première violence. … La violence serait donc la solitude d’un regard muet, d’un visage sans parole, l’abstraction du voir. … C’est pourquoi Levinas entend le son au-dessus de la lumière. (« La pensée est langage. »)

Dans Totalité et Infini, le mouvement de la métaphysique est donc aussi la transcendance de l’entendre par rapport au voir. Mai dans l’Esthétique de Hegel aussi : « L’ouïe est l’autre sens théorique. … L’ouïe à affaire, non à la couleur, à la forme, etc…, mais aux sons, aux vibrations de corps, ces vibrations n’étant pas un processus de dissociation ou d’évaporation, comme pour les objets perçus par l’odorat, mais un simple tremblement de l’objet qui reste lui-même intact. Ce mouvement idéal par lequel, dirait-on, se manifeste la simple subjectivité, l’âme du corps résonnant, l’oreille le perçoit de la même manière théorique que celle dont l’œil perçoit la couleur ou la forme, l’intériorité de l’objet devenant ainsi celle du sujet lui-même.»

[p.146-148]

7

[p.150 : “而我们知道所有的书写之神(les dieux de l’écriture)都只享有辅助神的地位,是大神们的卑微秘书……”,面容则不是文字、不是符号,而是语言,是表达(expression),是自行表达(s’exprimer)的表达。]

布朗肖说他不同意口头话语的这种优越性,口头话语就像是“让我们贴近说话者的、人道主义和苏格拉底式的安心话”。而只有在上帝那里,言语,作为在场、作为书写的起源和视域才能够无暇实现。只有如此指涉上帝的言才能将列维纳斯的意图和《斐多》里苏格拉底的区分开。

M. Blanchot dit son désaccord au sujet de cette prééminence du discours oral qui ressemble à « la tranquille parole humaniste et socratique qui nous rend proche celui qui parle. » …Mais c’est en Dieu seulement que la parole, comme présence, comme origine et horizon de l’écriture, s’accomplit sans défaillance. …seule cette référence à la parole de Dieu distingue l’intention de Levinas de celle de Socrates dans le Phèdre. [p.151-152]

8

我不知道怎样谈论他人(parler d’autrui),若把他/她 [8.1] 当作主题,若把他/她当作物体用宾格讲出。我只能、我只应该向他人讲话(parler à autrui),用呼格——不落入范畴、不属语格而只是言语的涌现和高升本身的呼格(vocatif)——来呼唤他/她。需要范畴的缺位,为了他人不会被错失;但为了他人不会被错失,他/她需要把自己呈现为缺席、显现为非-现象性。永远在他/她的符号和作品背后,永远在他/她秘密谨慎的内在性当中,用他/她言语的自由中断一切历史的总体,面容不“属于世界”。他/她是世界的起源。我只能在向他/她讲话的时候谈到他/她;还有我只有在必须到达他/她的时候才到达他/她。但我必须只有把他/她当作不可抵达者、不可见者和不可触者才能到达他/她。秘密、分离、居盖斯(Gygès)[8.2] 的不可见(“人的境况本身”)就是所谓的心灵(psychè),它的状态和情形。这种绝对的分离、这种天然的无神论、这种真理和话语扎根其上的谎言自由,所有的这些“都是造物主的无上光荣”。肯定(affirmation),至少肯定一次,不会无家可归的肯定。

Je ne saurais parler d’autrui, en faire un thème, le dire comme objet, à l’accusatif. Je peux seulement, je dois seulement parler à autrui, l’appeler au vocatif qui n’est pas une catégorie, un cas de la parole, mais le surgissement, l’élévation même de la parole. Il faut que les catégories manquent pour qu’autrui ne soit pas manqué; mais pour qu’autrui ne soit pas manqué, il faut qu’il se présente comme absence et apparaisse comme non-phénoménalité. Toujours derrière ses signes et ses œuvres, dans son intériorité secrète et discrète à jamais interrompant par sa liberté de parole toutes les totalités de l’histoire, le visage n’est pas « du monde ». Il en est l’origine. Je ne peux parler de lui qu’en lui parlant; et je ne peux l’atteindre que comme je dois l’atteindre. Mais je ne dois l’atteindre que comme l’inaccessible, l’invisible, l’intangible. Le secret, la séparation, l’invisibilité de Gygès (« condition même de l’homme ») sont l’état même, le statut de ce qu’on appelle la psychè. Cette séparation absolue, cet athéisme naturel, cette liberté de mensonge où s’enracinent la vérité et le discours, tout cela est « une grande gloire pour le créateur». Affirmation qui, pour une fois au moins, ne dépaysera guère.

[8.1] 在法语和列维纳斯的哲学里,“他人”(autrui)并无明显的性别区分项——尽管默认的“他”人已经显示出汉语的“性别区分项”了——但我依然会更倾向于用他/她来代指“他人”。而面容(le visage)尽管是阳性的,但总不能说只有男性的“他”才有面容吧?

[8.2] 典出柏拉图《理想国》第二卷,居盖斯有一枚能让自己隐身的戒指,格劳孔借此探讨何谓正义。

[p.152-153]

有空会更新一下。欢迎提任何建议 : )

10 有用
0 没用
L'écriture et la différence L'écriture et la différence 评价人数不足

查看更多豆瓣高分好书

评论 4条

查看全部4条回复·打开App 添加回应

推荐L'écriture et la différence的豆列

了解更多图书信息

豆瓣
免费下载 iOS / Android 版客户端